Phytoma, numéro 738

Couverture du numéro 738

Edito :

Levier génétique et agriculture durable


Le 7 octobre dernier, Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna ont reçu le prix Nobel de chimie 2020 pour leurs travaux sur les « ciseaux génétiques » Crispr/Cas9. Cette découverte a « abouti à des variétés innovantes » et « conduira à des traitements médicaux de rupture », selon Claes Gustafsson, président du comité du Nobel pour la chimie.En protection des cultures, la résistance variétale est un des leviers cités pour diminuer l’usage des pesticides, mais les temps de recherche restent longs (Phytoma n° 737). Crispr-Cas9 appartient aux nouvelles biotechnologies végétales (NBT), susceptibles de raccourcir ces délais, mais actuellement soumises à la réglementation européenne sur les OGM. Une réglementation qui ne correspond plus à l’état actuel de la science, selon l’Académie d’agriculture de France, qui a émis un avis en début d’année intitulé « Réécriture du génome, éthique et confiance », ou encore selon des membres du parti des Verts allemands, qui ont signé cet été une contribution invitant à « réglementer le droit du génie génétique de manière moderne ». Ceux-ci sont convaincus que les NBT peuvent contribuer à relever les défis mondiaux : biodiversité, changement climatique, évolution de la population mondiale... Reste à clarifier le statut des NBT, ce à quoi s’est engagée la Commission européenne pour 2021. Dans le cadre du Green Deal, l’UE prévoit d’examiner le rôle de ces techniques pour améliorer la durabilité et la sécurité de notre système alimentaire. En France, le décret « mutagenèse » n’est toujours pas paru (voir Phytoma n° 732, p. 4).


Sommaire :

Actualités
4/Veille réglementaire et actualité phytosanitaire
58/Agenda

Réglementation
8/ Nouvelles AMM

Bioagresseurs
11/ Processionnaires : pratiques et enjeux dans les Jevi
par L. Muller, M. Guérin et A.-S. Brinquin

45/ Carpocapse des pommes : nouvelles résistances au virus de la granulose
par M. Siegwart, S. Maugin, S. Besse, M. Lopez-Ferber, A. Hinsberger et B. Gauffre

Lutte biologique
51/ Les mésanges se nourrissent-elles dans le verger où elles nichent ?
par J.-C. Bouvier, C. Lavigne, C. Thomas, R. Musseau, B. Poss et T. Delattre

En mots et en pratiques
56/ Protection des cultures en agriculture de conservation des sols
Entretien avec Frédéric Thomas
par C. Urvoy


Dossier
Ravageurs et auxiliaires

17/ Avant-propos, par V. Vidril

18/ Insectes ravageurs introduits en France métropolitaine entre 2014 et 2020
par R. Mouttet, V. Balmès, É. Pierre, J.-M. Ramel, P. Reynaud et J.-C. Streito

24/ Vecteurs de Xylella en France : espèces susceptibles d’avoir une importance épidémiologique
par J.-M. Ramel, E. Besette, F. Clergue et P. Reynaud

29/ De la génétique à la lutte biologique : des auxiliaires plus agressifs ?
par p. Royer, F. Dumont, M. Solà, C. Provost et É. Lucas

34/ Compatibilité du spinosad et du spinétorame avec les auxiliaires
par G. Sterk, P. Kolokytha et M. Torne

40/ Premiers cas de résistance au flonicamide chez Dysaphis plantaginea
par C. Mottet, E. Segura et B. Barrès

Articles associés à la revue :


Consulter la liste complète des numéros de la revue :











Les notes communes RÉSISTANCES 2020 pour la vigne et les céréales à paille et le colza sont disponibles

Tableau de comparaison variétale qui accompagne l’article « Genèse d’un basilic résistant intermédiaire au mildiou » de Guillaume Frémondière, en p. 34 de notre numéro 737.


Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85