ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 08/04/2021, 00:00:00 > Articles

Violette : potentiel de régulation des lépidoptères nuisibles

Les lépidoptères nuisibles constituent une problématique en cultures ornementales, d’autant plus que cette filière offre une grande diversité d’espèces végétales, dont certaines peuvent être considérées comme « confidentielles ». Les parasitoïdes oophages notamment du genre Trichogramma offrent un potentiel de régulation de ces ravageurs intéressant à étudier dans la recherche de solution de lutte biologique.

Les lépidoptères nuisibles et les parasitoïdes oophages associés ont été étudiés sur la culture de la violette dans les Alpes-Maritimes durant deux années (2017 et 2018).

Les dégâts observés ont pu être attribués principalement à l’espèce polyphage Spilosoma lutea. Des auxiliaires candidats ont été identifiés : une espèce du genre Telenomus (parasitisme spontané) ; plusieurs espèces du genre Trichogramma (sur œufs sentinelles).

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Les notes communes RÉSISTANCES 2020 pour la vigne et les céréales à paille et le colza sont disponibles

    Tableau de comparaison variétale qui accompagne l’article « Genèse d’un basilic résistant intermédiaire au mildiou » de Guillaume Frémondière, en p. 34 de notre numéro 737.


    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85