ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 17/09/2020, 00:00:00 > Dossiers

L’amélioration génétique pour une viticulture durable

La seconde moitié du XIXe siècle est marquée par l’introduction dans les vignobles français de parasites et maladies : l’oïdium, le phylloxéra, le mildiou. L’amélioration génétique et la chimie ont permis à la viticulture de faire face à ces crises sanitaires. La diminution des solutions phytopharmaceutiques incite à renforcer l’innovation variétale.

Le programme d’innovation variétale Inra-ResDur entamé en 2000 permet d’assembler plusieurs facteurs de résistance dans de nouvelles variétés, afin d’assurer une protection fiable mais aussi durable vis-à-vis d’Erysiphe necator et de Plasmopara viticola.

Le bilan global du programme est de 50 croisements différents réalisés, quatre variétés inscrites et 71 variétés en sélection finale, dont 51 déposées pour l’inscription. La recherche se poursuit pour trouver de nouvelles sources de résistance et accélérer les délais de sélection.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Les notes communes RÉSISTANCES 2020 pour la vigne et les céréales à paille et le colza sont disponibles

    Tableau de comparaison variétale qui accompagne l’article « Genèse d’un basilic résistant intermédiaire au mildiou » de Guillaume Frémondière, en p. 34 de notre numéro 737.


    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85