ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 17/09/2020, 00:00:00 > Articles

La place des variétés dans le dispositif des CEPP

Mis en œuvre dès 2015, d’abord à titre expérimental, puis inscrit dans la loi française en 2019 à la suite de la loi EGalim, le dispositif des certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP) met en évidence des leviers actionnables pour réduire l’usage des produits phytopharmaceutiques.

Parmi les actions aisément mobilisables figure la culture de variétés végétales résistantes à des bioagresseurs permettant de se prémunir de traitement chimique ou de réduire substantiellement les traitements chimiques. Ce choix de variétés moins dépendantes en intrants chimiques représentait 21 % des CEPP déclarés en 2018 (y compris mélanges de blés tendres), et les plantes de services rassemblaient 10 % du total des CEPP déclarés la même année. La commission en charge des CEPP et celle en charge de l’évaluation des variétés avant mise en marché (CTPS, Comité technique permanent de la sélection des plantes cultivées) travaillent de concert pour formaliser ces actions et mettre en avant le rôle des variétés dans la réussite concrète de la transition agroécologique.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Les notes communes RÉSISTANCES 2020 pour la vigne et les céréales à paille et le colza sont disponibles

    Tableau de comparaison variétale qui accompagne l’article « Genèse d’un basilic résistant intermédiaire au mildiou » de Guillaume Frémondière, en p. 34 de notre numéro 737.


    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85