ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 14/03/2019, 00:00:00 > Articles

Focus sur quatre plantes exotiques envahissantes

Les plantes invasives sont de plus en plus présentes sur notre territoire. Outre le fait qu’elles ont toutes un impact sur l’environnement, certaines ont aussi une incidence sur la santé humaine.

Le colloque organisé par l’Agence régionale de santé de Bretagne (ARS) et la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (Fredon) Bretagne a été l’occasion d’alerter les élus et la population sur la présence de certaines plantes exotiques envahissantes pouvant avoir un impact sur la santé des habitants, en particulier : l’ambroisie à feuilles d’armoise, le raisin d’Amérique, le datura stramoine et la berce du Caucase. La journée a permis de rappeler le rôle de l’homme dans l’introduction de ces végétaux. Sur la totalité des plantes introduites, environ 1/1 000e sont devenues invasives et portent atteinte à la biodiversité dans nos régions. Parmi les outils d’information et gestion, la région dispose d’une liste des plantes vasculaires invasives en Bretagne et va mettre en place un réseau d’observateurs afin d’améliorer la détection précoce des foyers et l’intervention rapide.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85