ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 06/02/2019, 00:00:00 > Articles

Clés pour gérer les résistances des maladies de la vigne

La « Note technique commune résistances 2019 - maladies de la vigne » fait le bilan de l’évolution des résistances de ces maladies aux fongicides en 2018 et des préconisations.

Le fait le plus marquant est l’évolution des résistances de Plasmopara viticola, agent du mildiou, aux QiI et dans une moindre mesure aux QioI, avec pour la première fois des baisses d’efficacité suspectées. Par conséquent, le nombre maximal d’applications de ces produits conseillé diminue. Un nouveau mode d’action antimildiou (OSBPI) est présenté. Les préconisations sur l’oïdium évoluent vers de nouvelles restrictions. Celles sur le botrytis changent peu vu la quasi-absence de la maladie, la seule nouveauté étant l’arrivée de quatre produits dont trois de biocontrôle. La note contient, c’est inédit, des conseils contre le black-rot.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85