ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 03/01/2019, 00:00:00 > Dossiers

Impact des filets Alt’Carpo sur l’avifaune au printemps

En constituant une barrière physique autour des pommiers, les filets mono-rang Alt’Carpo sont aujourd’hui la méthode la plus efficace pour protéger les vergers contre les carpocapses. L’effet de ces filets sur les communautés animales est encore peu étudié.

Évaluer les conséquences de cette innovation technique sur les oiseaux en période de reproduction a nécessité le recensement de leurs communautés dans des parcelles de pommiers du sud-est de la France, en agriculture biologique avec et sans filet mono-rang Alt’Carpo, ainsi que dans des parcelles conventionnelles sans filet. Globalement, les communautés d’oiseaux des parcelles en agriculture biologique avec et sans filet sont les mêmes. Leurs abondances et richesses spécifiques sont plus importantes comparées à celles des parcelles conventionnelles. Il apparaît toutefois que l’avifaune arboricole est touchée par les filets Alt’Carpo mais uniquement en termes d’abondance.
D’un point de vue environnemental et paysager, les filets interrogent quant à leur bilan carbone et leur esthétique, mais ils sont une des rares méthodes de protection répondant aux objectifs de réduction du recours aux produits phytosanitaires du plan Écophyto et, de plus, ils contribuent fortement au développement de la production de pommes en agriculture biologique.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85