ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 29/11/2017, 00:00:00 > Dossiers

Réglementation : les jevi avaient anticipé

Les évolutions réglementaires survenues depuis un an influencent les pratiques phytosanitaires en jevi, mais moins qu’en agriculture car certaines mesures étaient déjà en vigueur dans ce secteur.
Depuis le 1er janvier 2017, le choix des produits phyto dans les espaces publics se limite aux produits UAB, de biocontrôle L. 253-5 et à faible risque. La loi Potier de février 2017 a modifié certaines conditions et dérogations. Par ailleurs l’arrêté phyto de mai 2017 change peu de choses en jevi car les restrictions de produits phyto dans et autour des lieux accueillant des enfants et autres personnes vulnérables existaient déjà en jevi depuis 2011.
Seules les mesures sur les délais de rentrée et les traitements à l’aplomb de l’eau sont nouvelles.
Concernant les amateurs, le retrait de la vente en libre-service des produits conventionnels (c’est-à-dire autres que de biocontrôle L. 235-5 et UAB) a été acté au 1er janvier 2017. La vente assistée reste possible jusqu’au 1er janvier 2019, date d’interdiction prévue.

Par ailleurs, il faut souligner que toutes ces règles ne s’appliquent qu’aux produits phyto titulaires d’AMM. En sont dispensés :
– les substances de base ;
– les macro-organismes auxiliaires ;
– les produits réglementés comme biocides.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85