ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 08/09/2016, 00:00:00 > Dossiers

La fumigation des grains, une désinsectisation sans résidus

La protection des grains contre les insectes de stockage se complique du fait :
– d’une part, du réchauffement climatique (qui gêne la ventilation de refroidissement et augmente la pression des ravageurs) ;
– d’autre part, de difficultés à utiliser des traitements insecticides (interdiction du DDVP, durcissement des exigences sur les résidus des autres insecticides neurotoxiques rémanents restant autorisés). Ce contexte pourrait favoriser la fumigation à la phosphine (PH3), peu répandue en France au contraire de nombreux autres pays.
Les cinq freins au développement de cette technique en France ont été identifiés par une enquête réalisée en 2012 dans le cadre du projet Casdar Ecoprotect Grain. La réussite de la fumigation impose des exigences techniques : étanchéité des silos, qualification du personnel, mesure des concentrations en gaz. Il existe aussi des exigences réglementaires : déclaration des traitements, agrément de l’entreprise les réalisant. Les deux atouts majeurs de la technique : son efficacité contre tous les stades des insectes moyennant le respect de certaines conditions, ainsi que l’absence de tout résidu chimique, ce qui intéresse les acheteurs.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Les notes communes RÉSISTANCES 2020 pour la vigne et les céréales à paille et le colza sont disponibles

    Tableau de comparaison variétale qui accompagne l’article « Genèse d’un basilic résistant intermédiaire au mildiou » de Guillaume Frémondière, en p. 34 de notre numéro 737.


    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85