ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 11/05/2016, 00:00:00 > Dossiers

Impact des pratiques culturales sur les limaces et leurs dégâts

Il est utile de comprendre la façon dont le choix des cultures et les pratiques culturales influencent les populations de limaces et leurs dégâts.
Selon des suivis Resolim, le colza et le blé favorisent les populations de limaces loin devant le maïs. Selon des suivis réalisés pour le BSV, les populations de limaces d’une culture sont favorisées si le précédent était une orge d’hiver, un colza ou un blé tendre d’hiver. Selon des essais Resolim, à populations de limaces égales, le colza subit les plus forts dégâts, suivi de la phacélie et du trèfle ; les dégâts sont faibles sur blé et moutarde. Des travaux suisses confirment cela. Les effets de 23 végétaux sur les populations de limaces sont listés.
Ces résultats suggèrent l’intérêt de plantes de service, soit défavorisant les limaces dans l’interculture, soit les détournant des plantes cultivées pendant la culture.
Selon la bibliographie, le semis direct favorise les populations de limaces davantage que les techniques culturales simplifiées, le labour et le déchaumage les défavorisant. Les suivis Resolim et BSV le confirment mais avec moins de différences entre techniques. À populations égales, les dégâts sont moindres après labour.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85