ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 07/02/2012, 00:00:00 > Articles

Septoriose et résistance aux fongicides

Enseignements de la saison 2010, notamment concernant les souches émergentes sur blé,

Septoria trititci, champignon responsable de septoriose du blé, a continué à évoluer en 2010 malgré une faible pression globale de maladie.
Les résistances spécifiques aux fongicides benzimidazoles et strobilurines restent bien implantées. Les résistances spécifiques aux SDHI restent absentes. En revanche les résistances aux IDM ont évolué notamment concernant les phénotypes émergents.
Ces phénotypes, décelés en France depuis 2008, représentent 8 nouvelles souches identifiées. Elles sont toutes plus résistantes que les 8 phénotypes peu ou moyennement résistants connus auparavant. Elles sont classées en trois catégories dont une MDR.
En 2010, la fréquence de ces souches émergentes, tant MDR que « non MDR », a augmenté. Elle reste faible. L’efficacité des fongicides n’a pas été affectée en pratique.
Les raisons de cette situation et les évolutions probables sont discutées. Les stratégies anti-résistances envisageables pour préserver l’efficacité des produits sont évoquées.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Les notes communes RÉSISTANCES 2020 pour la vigne et les céréales à paille et le colza sont disponibles

    Tableau de comparaison variétale qui accompagne l’article « Genèse d’un basilic résistant intermédiaire au mildiou » de Guillaume Frémondière, en p. 34 de notre numéro 737.


    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85