ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 01/01/1989, 00:00:00 > Articles

La pourriture grise : histoire d’une redécouverte

Nombre de vignerons tiennent les maladies de la vigne et la pourriture grise en particulier comme un mal d’extension récente. S’il est vrai que nous devons bon nombre d’ennemis animaux et végétaux de la vigne au commerce transatlantique du XIXème siècle, certains parasites accompagnent depuis toujours la culture de Vitis vinifera. Pour Botrytis cinerea, les écrits des agronomes ou des chroniqueurs, de l’antiquité romaine au milieu du XIXème siècle en témoignent amplement. Le Botrytis cinerea, souvent considéré comme un saprophyte accompagnant la maturité, disparait de la préoccupation des viticulteurs de l’arrivée de l’oïdium jusqu’à 1890 environ. La reconstitution du vignoble sur des porte-greffes résistants au phylloxera accroit les dégâts de pourriture et relance les travaux sur la maladie, identifiée comme parasite véritable en 1895 seulement.

Tous les articles

Auteurs:

Commentaires

Ajouter un commentaire :




  • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

Les notes communes RÉSISTANCES 2020 pour la vigne et les céréales à paille et le colza sont disponibles

Tableau de comparaison variétale qui accompagne l’article « Genèse d’un basilic résistant intermédiaire au mildiou » de Guillaume Frémondière, en p. 34 de notre numéro 737.


Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85