ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 01/04/2001, 00:00:00 > Articles

Maladies des feuilles du blé et biovigilance. Face aux PCR et tests ELISA, le diagnostic visuel des symptômes « de type septoriose » est-il encore utile ?

La généralisation des méthodes de détection modernes des champignons présents sur une feuille de blé n’affranchit pas l’observateur du recours au diagnostic visuel classique permettant la reconnaissance de l’origine des symptômes en fonction de l’aspect de ces derniers. L’évolution dans le temps des causes responsables des nécroses et leur variabilité dans l’espace limite le domaine de la validité de la réponse du test de détection à la placette de prélèvement et au moment du prélèvement. Pour permettre un suivi dans le temps des différentes causes de nécroses des feuilles de blé, une démarche améliorant les conditions du diagnostic est proposée. Elle s’appuie sur une double approche analytique et synthétique, au travers d’un logigramme facilitant l’identification de la cause responsable du symptôme et d’une matrice de description des caractéristiques de la maladie. Cette démarche est complétée par une grille d’évaluation du risque d’erreur. Cette méthode de diagnostic visuel proposée ne prétend pas se substituer aux tests de détection au laboratoire, plus sûrs dans l’absolu. Elle les complète et, pour en tirer le meilleur parti, les précède. Son caractère évolutif est souligné, évolution qui bénéficiera de l’interactivité avec les lecteurs de l’article. Wheat leaf diseases and biological monitoring The widespread use of modern wheat leaf fungi detection methods does not necessarily do away with the need for traditional visual diagnosis by examining the appearance of the fungus. The way in which fungi causing necrosis develop over time and vary in the space. The scope of validity of detection tests is limited to the place and moment of sampling. A process aimed at improving diagnosis conditions is proposed, at establishing a reliable system for monitoring the development of the different causes of wheat leaf necrosis. The process is based on a dual analytic/synthetic approach, using a logigram for identifying the causes of the symptom and a matrix for describing the characteristics of the disease. A table for assessing the risk of error complete the process. This method is not an alternative to laboratory trials. It does however provide an invaluable complement to laboratory assays, particularly if used upstream of the latter. The process can evolve even further, especially through interaction with readers of the article.

Tous les articles

Auteurs:

Commentaires

Ajouter un commentaire :




  • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85